"Kaboul Kitchen" La série choc!

Saison 1

Afghanistan, 2005. George Bush est président des Etats-Unis, Jacques Chirac à la tête de la France, et Jacky patron du Kaboul Kitchen, le seul restaurant où les expatriés peuvent faire la fête au coeur de Kaboul avec alcool, piscine et filles en maillot de bain. Militaires, consultants, journalistes ...

Lire la suite

Saison 2

Jacky parvient à fausser compagnie à ses geôliers et retrouve la liberté après quatre mois de détention. Il compte bien rouvrir le «Kaboul Kitchen» mais, pour ça, il lui faut trouver des associés car il n'a plus d'argent. Jacky refuse toute collaboration avec Amanullah ou le gouvernement américain...

Lire la suite

Saison 3

Michel Coulaincourt est un escroc de longue date et il a sévi partout où il est passé, de Monaco à l’Afghanistan. Il va trouver à travers le Colonel Amanullah, un véritable ami sur qui il pourra compter. Aussi, ce dernier sera troublé par la présence de Victoria (Natacha Lindinger).

Lire la suite

Equipe de production:

  • Créateurs : Marc Victor, Allan Mauduit et Jean-Patrick Benes
  • Réalisateurs : Allan Mauduit et Jean-Patrick Benes
  • Scénaristes : Allan Mauduit, Jean-Patrick Benes et Marc Victor
  • Coproduction : Canal+
  • Production : Chic Film
  • Production : Scarlett Production
  • Producteur : Marco Cherqui
  • Producteur : Joëy Faré




Afghanistan, 2005. George Bush est président des États-Unis, Jacques Chirac est président de la France et Jacky (Gilbert Melki), patron du resto « Kaboul Kitchen ». Tous les expatriés de Kaboul y viennent faire la fête. Quand sa fille Sophie (Stephanie Pasterkamp) débarque, Jacky ne la reconnaît pas et pour cause, il ne l'a pas vue depuis treize ans. Elle est venue faire de l'humanitaire. Lui est là pour faire du fric.


Kaboul Kitchen s’inspire d’une histoire vraie. En 2002, un journaliste français de RFI, Marc Victor, s’installe à Kaboul. Il prend plaisir à sa nouvelle vie en Afghanistan mais regrette qu’il n’y ait pas un endroit où pourrait se retrouver la communauté étrangère. Il ouvre alors un restaurant réservé aux expatriés, L'Atmosphère qu'il gère jusqu'en 2008.